Soyez informé des mises à jour dans votre boite mail...

L'exquise Nouvelle

Pays

dimanche 31 octobre 2010

Un concours, un defi intéressant....

C'est Ludovic Bertin qui a posté ce lien sur le forum des Amis :
http://fattorius.over-blog.com/article-defi-frederic-dard-2010--42396614.html
Curieux comme je suis, j'ai cliqué...
J'ai trouvé l'idée intéressante, j'ai lu, les commentaires, les résumés... j'ai fouillé en fait, comme l'on fait souvent lorsque l'on atterrit sur un blog ou un site intéressant...
Ce qui m'a fait plaisir, c'est, primo, de voir dans les commentaires des gens qui n'ont jamais lu de San-Antonio ou de Frédéric Dard, avoir une soudaine envie, par esprit de défi, d'en lire, et ça, déjà c'est une bonne chose !
Secundo , la plupart des résumés sont assez élogieux, ce qui peut entraîner, le lectorat de ces blogs littéraires à lire aussi l'œuvre de Frédéric...
Et plus on lit, plus on fait connaitre l'œuvre de Frédéric, la continuité de Patrice, plus je suis heureux, car je me dis que c'est le rôle essentiel de l'association.

C'est ce genre d'initiative que je trouve intéressante, j'ai même pu voir dans les commentaires et résumé, la passion de l'auteur du Blog  : Daniel Fattore, qui va jusqu'à prêter ses livres pour une lecture...
Rencontre avec le blogueur (note à toi, Thierry D., trésorier de mon cœur, n'arrête pas de respirer, ventile ma poule, je ne suis  pas parti à Fribourg aux frais de l'assoce, c'est juste un échange de mails, ça va mieux ? T'es quand même sacrément cyanosé dis donc...) :

Bonjour Daniel, après avoir visité ton blog, je t'invite sur celui de l'association des Amis de San-Antonio
j'ai en effet trouvé extrêmement sympa l'idée de ton défi pour la commémoration des 10 ans de la mort de Frédéric, comment l'idée est-elle venue ?
Vers la fin de l'année dernière, j'ai pensé à lancer un défi pour 2010, un peu comme pas mal de blogueurs. Il me fallait un sujet original - et pas mal de choses avaient déjà été exploitées : Harlequin, chick lit (défi s'adressant aux hommes), littérature africaine, intégrale de Jane Austen. Et je me suis souvenu de mes lectures de San-Antonio, synonymes de grosses rigolades dans mon adolescence. Le fait que Frédéric Dard soit décédé il y a exactement dix ans lui a fait emporter le morceau, face à Charles Exbrayat, auquel je pensais également pour un défi du même genre.
De plus cela à l'air de bien marcher, 33 participants pour l'instant, et l'année n'est pas finie, tu espères finir avec combien de participants, sachant qu'en plus certains laissent plusieurs résumés...
Cela connaît effectivement un succès certain ; je ne m'y attendais pas. Merci aux participants et participantes - il y a aussi des lectrices, qui passent un bon moment en compagnie du commissaire San-A.

La seule chose que je trouve assez bizarre, c'est le choix que tu as fait pour envoyer un San-Antonio à celles qui n'en avaient jamais lu, Les cochons sont lâchés. Personnellement, ce n'est pas celui que je conseillerai pour commencer à lire les aventures du célèbre commissaire, pourquoi ce choix?
C'est le résultat d'un concours de circonstances. On m'avait demandé quelques conseils de lecture, et j'avais cité ce titre en le signalant comme particulièrement graveleux, et quelques personnes ont manifesté leur intérêt. D'où l'idée de cette lecture commune, qui m'a fait relire ce livre avec un certain bonheur - même si, du fait que San-Antonio en soit totalement absent, il soit un peu déséquilibré.
Il y a encore une lecture commune, qui courra jusqu'au 26 décembre, autour de
La Vieille qui marchait dans la mer. Là aussi, c'est le résultat d'intérêts convergents entre blogueuses et blogueurs de bonne volonté. Il en est question  ICI
Dis donc, j'ai eu beau lire et relire ton défi, mais je n'ai pas trouvé ce qu'il y avait à gagner...
Je dis ça parce que tu demeures à 10 bornes d'où vivait Frédéric... Une édition originale avec dédicace ??
Sans plaisanterie, tu l'as rencontré, croisé à l'époque ?

Rien à gagner, si ce n'est, pour celles et ceux qui essaient, le bonheur de la découverte, le goût des jeux de mots et des néologismes et, peut-être, une nouvelle affinité littéraire. Ou, pour certains, l'occasion de replonger dans des textes un peu oubliés. 
Je n'ai pas eu la chance de rencontrer Frédéric Dard à l'époque, hélas ! D'autres ont eu cette chance, et ont souligné son amabilité, son attitude simple.  
 Je te lance aussi un défi, parmi les nombreux (si, si..) lecteurs et membres de ce blog, se trouvent de très bons écrivains (Gillio, Candia et tant d'autres....). Donne leur envie de participer à ton défi, fais quand même attention, ce sont des pervers....
...ce qui les motiverait à se faire un dernier petit coup de Dard avant la fin de l'année ?

Merci de ta sympathie et de ton passage sur le blog des Amis de San-Antonio Daniel, c'est quoi le prochain défi ?
J'ai quelques idées sur le gaz, il y aura probablement un nouveau défi l'an prochain. Mais comme je n'ai encore rien décidé, je préfère répondre : "JOKER !" sur ce coup-ci.
Merci pour cette sympathique interview ! Et à la prochaine, au détour de quelque roman de San-Antonio - ou, pourquoi pas, d'une page plus sérieuse de son recueil d'entretiens avec Monseigneur Pierre Mamie ?!
Daniel écrit des nouvelles, si vous voulez vous procurer son dernier recueil, c'est : Le noeud de l'intrigue.

lundi 18 octobre 2010

Remets le chauffage, les gosses pèlent, ou comment chauffer l'église...

C'était samedi.
Samedi 16 octobre qu'avait lieu le concert de Gospel en l'église de Saint-Chef.
L'église était bondée, ce qui est plutôt rare de nos jours...
Et si l'on mate attentivement cette assistance, il me semble apercevoir notre Béru associatif !


D'ailleurs, mon petit doigt me dit (tu parles d'un petit doigts, essaye de te foutre Gégé de l'AG dans la zoreille quand ça te gratte, toi !) que pendant le buffet qui a suivi, le public a pu entendre Marc leur causer des chaussettes d'Alexandre-Benoit tombées dans la gamelle servie par Berthe...
Ce n'était peut être pas un auditoire voué à ce genre de lecture, mais l'interprétation de Marc fut très appréciée, alors comme le dit mon petit doigt (de 186cm /112 kg) : tu vois, San-Antonio est universel de cuisine...

L'ambiance a l'air enflammée, le chœur de la petite église de Saint -Chef est bien rempli...
Entre des auteur de talent cet été, puis un magnifique concert de gospel le week-end dernier, je me demande si la messe a quelques fois lieu ici?
Si c'est comme à Polastron...

Le concert s'est achevé par la lecture de la préface de "Ça sent le sapin", (notez bien que quand ça sent le sapin d'habitude dans une église, c'est rarement un concert...) par Gérard Reymond sur la musique de "Sometimes, I feel like fatherless child"

lundi 11 octobre 2010

Concert de Gospel


Un concert de Gospel est organisé par la municipalité de Saint-Chef, ce samedi 16 octobre 2010 à 20 h 30.
Il est dans la continuité des hommages rendus à Frédéric DARD sous le titre "Frédéric DARD, 10 ans déjà".
Une participation aux frais de 10 euros par personne est demandée, l'entrée est gratuite pour les moins de 10 ans.
Le concert débutera par l'interprétation de "On a toujours chanté Paris", texte de Frédéric, par l'amie Arlette Morel.

Et pour conclure ce magnifique concert, le quatuor chantera « Sometimes I feel like fatherless child (quelques fois je me sens orphelin) »où notre Gégé de l'AG lira sur cette chanson, la préface de Patrice dans "Ça sent le sapin".

dimanche 10 octobre 2010

Le festival Polar de Cognac


Le salon organisé par Bernard Bec rend hommage à Frédéric DARD.
Beaucoup d'animations de ce salon seront axées autour de San-Antonio.
Il y aura une conférence de Paul Mercier,  universitaire passionné à la fois par Georges Simenon et par Frédéric Dard.  Paul Mercier présentera un fascicule dans lequel il explique l'admiration portée par Frédéric Dard à Georges Simenon, et les liens parfois houleux qui les ont unis.
Présence aussi de Robert Hossein, ami de Frédéric qui avait adapté à l'écran deux romans, "Les salauds vont en enfer" et "Toi, le venin", d'ailleurs ces deux films seront projetés pendant le festival.
Exposition de dessins originaux de Siauve et Demoulin, qui tous deux ont illustré des San-Antonio.

Seront aussi présents à ce festival pour des dédicaces et des rencontre, pour les romanciers :
Michel BAGLIN, Xavier-Marie BONNOT, Bernard BOUDEAU, François BOULAY, Alain BRON, Tony COSSU, Gilles DEL PAPPAS, Florian FERRIER, André FORTIN, Sébastien GENDRON, Karine GIEBEL, Éric GUILLON, François JOLY, Gérard LAPAGESSE, Éric et Richard LE BOLOC'H, Éric MANEVAL, Peter MAY, Paul MERCIER, Jean-Paul NOZIERE, Joseph OUAKNINE, Frédéric PLOQUIN, Jacques PRADEL, Christian RAUTH, Jacqueline REMY, Serge REYNAUD, Christian ROUX, SIRE CEDRIC, Romain SLOCOMBE, Gérard STREIFF, Élisa VIX, Éric YUNG…
Coté Bd, sont convoqués :
Christophe BON, Max CABANES, Alexis CHABERT, Sébastien CORBET, Vincent GRAVE, Jean-Louis LE HIR, MAKO, Damien MAY, Catherine MOREAU, Alain PAILLOU, Jean-Christophe POL, Johannes ROUSSEL, Roger SEITER, Jean-Louis THOUARD…

TV cinéma sont attendus :
Dominique ANTOINE, Christophe BLANC, Rachida BRAKNI, Christophe CARMONA, François CHARLENT, Charline DE LEPINE, Maruschka DETMERS, Émilie DEQUENNE, Jacques FANSTEN, Raphaël FERRET, Audrey FLEUROT, Martin GARONNE, Jean-François GARREAUD, Thierry GODARD, Nozha KHOUADRA, Mathias MLEKUZ, Hugues  PAGAN, Beryl PEILLARD, Nicolas PICARD DREYFUSS, Caroline PROUST, Christian RAUTH, Cécile REBBOAH, Jérôme ROBART, Catherine TOUZET, Vanessa VALENCE, Patrick VOLSON, Odile VUILLEMIN, Vincent WINTERHALTER...




Si je vous disais que dans tout ce beau linge, y a une femme en uniforme qui m'a fait fantasmer, mais c'est un autre sujet qui n'a pas lieu d'être ici...
Merci au Piton pour les scans.

mardi 5 octobre 2010

Une exposition et une inauguration... et aussi un salon !


L'Exposition : 
SAN-ANTONIO S’INSTALLE À PARIS
Du 11 octobre 2010 au 10 janvier 2011
Au Musée de la Préfecture de Police et à la Mairie du XVIIIe


L'exposition « SAN-ANTONIO BOUCQ & DARD » coproduite par la Ville de Bordeaux et la Ville de Coudekerque-Branche a été réalisée à l’occasion du 60e anniversaire de la création de San-Antonio (1949). Elle s’est prolongée durant l’année 2010 en hommage à Frédéric Dard dont c’est le dixième anniversaire de sa disparition. Ainsi après Bordeaux (Hôtel de Police), Coudekerque-Branche (Château Lesieur), Tourcoing (Maison Folie Hospice d’Havré), Besançon ( salon du livre « Des mots Doubs » Conseil général du Doubs ), la voici à Paris pour trois mois.

Une soixantaine de dessins originaux (aquarelles et croquis) permettront d’apprécier le sens du détail chez François Boucq et tout particulièrement les trognes de personnages hauts en couleur.
Depuis 2000, François Boucq dessine les couvertures des nouvelles aventures de San-Antonio mais aussi de toutes les précédentes. Il sera le seul et unique illustrateur à avoir dessiné toutes les couvertures de San-Antonio. 
 Si François Boucq reste fidèle à l’esprit des San-Antonio de telle ou telle époque, l’une des caractéristiques évidentes de ses couvertures, c’est bien évidemment l’humour. À petites doses ou dans la franche rigolade, la drôlerie, le burlesque et le second degré sont les armes favorites du dessinateur pour séduire le lecteur.
 François Boucq a l’obsession de trouver une illustration qui soit un lien entre le contenu du livre et son titre. La tâche est plus ou moins aisée selon que Frédéric ou Patrice Dard choisissent justement un titre en rapport avec ce qu’ils racontent ou pas.

Le flic mythique sera au Musée de la Préfecture de Police, 4 rue de la Montagne Sainte Geneviève 75005 Paris, du 11 octobre au 10 décembre (du lundi au vendredi de 9h à 17h – samedi de 10h à 17h). Gageons que les figures de San-Antonio et de son fidèle Bérurier ne dépareront pas au milieu des 2000 pièces du XVIIe siècle à nos jours, rassemblées au sein du Musée de la Préfecture de Police, comme notamment parmi les documents et objets rares le registre d’écrou de Ravaillac.

À l’occasion de l’inauguration prochaine d’un Square Frédéric Dard, la Mairie du XVIIIe, 1 place Jules Joffrin 75018 Paris, mettra l’accent sur Frédéric Dard dit San-Antonio du 15 décembre au 10 janvier 2011. Dans le magnifique et vaste hall abrité par une immense verrière, les visiteurs pourront découvrir, en plus des originaux de François Boucq, des documents inédits retraçant l’ensemble de l’œuvre de Frédéric Dard et exceptionnellement prêtés par sa famille.


Le livre en images du flic mythique « San-Antonio Boucq & Dard » est toujours disponible en librairie. Une bonne idée de cadeau.

Trois chapitres :
L’histoire des couvertures de San-Antonio.
Depuis sa création en 1949 par Frédéric Dard et encore aujourd’hui sous la plume de Patrice Dard, San-Antonio est un phénomène unique de la littérature française. Maxime Gillio, de l’Association des Amis de San-Antonio, nous explique le pourquoi de ce succès et nous retrace la petite histoire des illustrateurs de San-Antonio de Gourdon à Boucq en passant entre autres par Dubout, Wolinski, Serre, Blachon.
François Boucq créateur d’images.
Au-delà de l’auteur de bandes dessinées c’est l’homme d’images qui est décrit dans ce portrait de Laurent Turpin. François Boucq, illustrateur, réalisateur, peintre. François Boucq observateur avisé aussi des images des autres et du monde qui l’entoure.
Et François Boucq arriva.
Autour des thématiques récurrentes dans les aventures de San-Antonio nous retrouvons les illustrations (près de 150) de François Boucq, des croquis préparatoires, des dessins non retenus. Le tout sous un habillage graphique de Philippe Brulois mettant autant en valeur l’œuvre que François Boucq lui-même.

Prix de vente public : 35 euros TTC  - Format à l’italienne 25,7 x 24,7 cm -couverture cartonnée – 192 pages.  Un carnet de croquis (tirage limité) : « Les inédits » (Pas publiés) de François Boucq est offert avec le livre. Sangam Edition.

Sangam est aidé par le Conseil régional d’Aquitaine pour son programme éditorial.



                                                              L'Inauguration : 
C'est celle d'un square, le "Square Frédéric DARD" à Montmartre, dans le XVIII arrondissement de Paris, le jeudi 16 décembre 2010 à 16h00.
Il se trouvera au-dessus de la place Marcel Aymé, où trône  une œuvre de Jean Marais : "le Passe-Muraille"...
Peut être dans l'avenir un énorme Bérurier en Makenpiece trônera dans ce square ?
Des amis de San-Antonio seront sur place ce qui permettra que le blog puisse se garnir d'un article digne de l'évènement. 



Le Salon :  
Avis à la population toulousaine et de ses environs :
Ruez-vous ce WE à "Polar en sud", salon du polar, où outre faire de beaux achats de livres policiers et romans noirs, chasser la dédicace, vous pourrez d'une part venir saluer le Sieur Michel Bergnes qui tiendra le stand des Amis de San-Antonio, par contre évitez de venir entre 10h00 et 12h00 dimanche matin, vous lui feriez manquer la messe de Polastron !!
Et d'autre part une expo sur l'aventure de L'Exquise Nouvelle , cette nouvelle boule sur une idée "Origéniale" de Maxime Gillio.
 

lundi 4 octobre 2010

Un collectionneur...




Parmi les collectionneurs, il y a des collectionneurs de tout...
Vraiment de tout...
Porte-clés, étiquettes de boîtes à camembert, bagues de cigare, sable...
Tenez, pour ma part, je collectionne : les bambous, les corbillards miniatures, les Poulpe (non pas les céphalopodes mais les aventures de Gabriel Lecouvreur), les livres des éditions Poche Révolver, les aventures du Dobermann (non pas le chien de ta voisine, mais le héros de Joël Houssin qui a fait connaitre Vincent Cassel au ciné), les dédicaces d'écrivains, et bien sûr, comme nombre d'entre vous, les œuvres de Frédéric et Patrice Dard...
Cela nous en fait des étagères de livres, bien classés, bien rangés, bien archivés...
Puis certains vont franchir un étage au dessus, ils vont collecter aussi les objets dérivés (là, j'ai un cendrier collector qui en ferait baver plus d'un !!)
Puis arrive le sommet, l'Everest du collectionneur, ceusses qui récupèrent les journaux, les articles, les coupures de presses ayant trait à San-Antonio, et dans ces personnages de la collection, il y a Le Piton
, qui est d'ailleurs une grande source pour tous les liens, les articles mis en ligne sur ce blog.
Alors un petit entretien avec lui s'imposait...

- Salut à toi, ça fait un peu reptilarium un croco qui cause à un serpent, mais vu que c'est pour la bonne cause...Tu es donc aussi atteint de collectionnite aiguë, mais toi, plus gravement atteint que moi, puisque tu as franchis un cap supplémentaire, celui des coupures de presses...
- Bonjour Seb. Un piton, ce n'est pas un serpent mais un petit accessoire métallique permettant de pendre certains objets, notamment les sacs en croco. Pour ma part cela vient d'un pic de montagne élevé dans le Berry (SANCERRE) où j'avais un restau à ce nom. Ce surnom m'est resté car personne ne fait de différence entre mes nom et prénom: Jacques BERNARD, deux prénoms quoi !
 Quand tu collectionnes, si tu veux assouvir ta faim de découverte, et te faire plaisir régulièrement, il faut multiplier les recherches. Je recherche donc tout sur Frédéric DARD : toutes les éditions, les rééditions, les bizarreries d'imprimerie, les journaux, les objets, enfin tout ce qui a trait de prés ou de loin à mon auteur favori. Je ne suis pas le seul, heureusement, mais il est vrai que je pousse mes recherches jusqu'à des petits riens, des inutilités comme une simple évocation du nom de Frédéric dans un article n'ayant strictement rien à voir avec lui.

- Quand je vois que pratiquement tous les jours tu arrives à mettre sur le forum, un ou deux journaux... Comment fais-tu ?? Dès 4 h 00 du mat, tu es livré des toutes les parutions de la PQR ?

- Non, 6 H 00 c'est suffisant. J'ai commencé par me faire un réseau de rabatteurs en France avec Internet, des lecteurs de journaux qui m'indiquaient les articles qu'ils trouvaient et me les adressaient. J'ai gardé ce réseau, mais maintenant ils recherchent les journaux avec les références que je trouve. Ceci depuis que j'ai accès aux articles de l'AFP.
 Je ne suis pas certain que mes "découvertes" intéressent vraiment les ASA, mais je leur indique le fruit de mes recherches presque tous les jours, même si c'est rarement intéressant pour un collectionneur "normal". 

- Une autre question, celle d'un collectionneur, pour t'y retrouver, tu fais comment ?? Comment gères-tu cette partie de ta collection, sans que cela soit un beau bordel ?
 

-Eh bien justement, c'est le problème, c'est le bordel. Actuellement tout est rangé dans des cartons, au jour le jour, avec une fiche récapitulative et j'ai commencé à faire des fiches en plus maintenant par titre de journal j'ai déjà fait Le Figaro, Le Monde et L'Express depuis 1997 (ce sont les plus nombreux) mais j'en ai encore pas mal à trier
- Ok, alors maintenant, tu vas me prouver que tu as de l'ordre, quel journal a titré : "Jean-Paul Gomel détective du roman populaire" et quand ? Comment, chuis un fumier ?? Mais non, tu vas retrouver...

- Très facile, il me faut environ 3 mn pour te répondre, tu vas en rester baba : Les Informations Dieppoises 14.09.2010. Alors ? je ne suis pas bon ?
-T'es un vrai pro dis donc... L'idée de faire une banque de données de tous ces articles ne t'est jamais venue à l'esprit ?
- L'idée si ! la réalisation c'est autre chose, il faut du temps, beaucoup de temps et tu sais dans la vie ce qui manque le plus c'est le temps et l'argent.
-Et si je dois te demander de me montrer , allez trois pièces (comme qui dirait un service) que tu trouves exceptionnelles, lesquelles seraient-ce ?

- Tu sais je n'ai rien d'exceptionnel, juste des trucs intéressants, bizarres, marrants....
Par exemple j'ai une affiche de station service TOTAL éditée lors de la mise en place des cadeaux Total avec une photo de Gide et San-Antonio par DESCLEZ.
Autre exemple, chacun d'entre nous possédé les Inrockuptibles 154 de Juin 98 avec l'article "Triez pour moi" mais savez-vous qu'il y a deux couvertures ? La première avec le groupe GARBAGE, la seconde avec les SMASHING PUMPKINS, seule la couverture diffère.
ou un article du Monde relatant la condamnation de Frédéric pour "imprudence fautive" dans "Papa, achète -moi une pute".
- Et pour finir je sais que dans tout ce qui est récent, et là il y a eu profusion avec la commémoration des 10 ans du départ de Frédéric, tu archives aussi tout ce qui à trait à San-Antonio, sans pour autant que l'article soit complètement dirigé sur lui, alors dans cette série un article avec une citation , un jeu avec San-Antonio et
un avec une simple référence... 

- Oui il y a profusion, j'en ai des centaines, par exemple un Figaro récent, avec le portrait de Alain MABANCKOU, congolais, prix Renaudot, qui habitait à Brazzaville jusqu'après son bac, où tu apprends que son père lui apportait des San-Antonio pendant son adolescence
- Un Télé Star jeux avec des citations sur la mer où tu retrouves Frédéric
- un Echo des Savanes avec toujours Frédéric en citation.
- un Libé avec un jeu test sur le vin et la question 6, encore Frédéric
- un Antiquité Brocantes article spécial pin up où tu retrouves la couverture de Paris Tabou
Voilà mais j'en ai plein d'autres avec des "comme disait Frédéric Dard", "héritier de Frédéric Dard"," il écrit sur les traces de Frédéric Dard"  etc etc... des trucs inutiles quoi, mais qui nous font voir que Frédéric est toujours vivant, pensez que cette année je vais avoir trouvé plus d'articles avec citation de son nom qu'il n'y a de jours....
Et pour finir et te remercier Jacques, une pièce de ma tite collection à moi, un objet assez rare que ce cendrier en céramique : 
 
compteur pour blog