Soyez informé des mises à jour dans votre boite mail...

L'exquise Nouvelle

Pays

samedi 7 septembre 2013

Anvers et damnation, ou le retour de Gillio...




Bon, j'vais essayer de vous faire un article sans flinguer mon calbute...

En ce moment c'est pas facile, je pense à toi ma p'tite caille qui me lit, tes yeux bleus enamourés d'une part, et surtout le pense au vendredi treize. Non pas que je sois plus superstitieux que la plupart des cocus qui vont allez filer du pèze à la française des jeux, non ce vendredi treize là, pour mézigue il est plus qu'important.

Il y a mon pote, mon ami, mon frère, mon mentor qui sort sort son dernier livre, quand j'dis dernier, c'est dernier en date, va pas t'imaginer des trucs.

Vous avez bien sur pigé que j'vous cause de Maxime Gillio, et oué, Monseigneur sort un nouveau livre, un polar, Anvers et damnation que cela s'appelle, c'est une aventure de Luc Mandoline, dit l'Embaumeur, une sorte de Poulpe du funéraire, et c'est édité chez l'Atelier Mosésu, donc chez moi,!
Et merde, un Kalbar(1) , il avait pas trois semaines...

Je déconne, je déconne, mais je suis vraiment ému, j'vais pas chialer la ménagère de moins de cinquante carats, mais ça fait quelque chose, éditer son pote, celui aussi par qui tout est arrivé, c'est quand même le"Grand" qui m'a présenté les auteurs, (là j'avais hésiter à mettre : qui m'a introduit dans le milieu, mais je me suis dire, avec la bande de pervers qui lit ce blog, c'est mort pour ma réputation), et pas que les gens du métier, Delphine qui fait partie aussi de la boite, bref sans son aide, et surtout la confiance qui l'a mis en moi (cherche pas Ducon, il a mis que cela en moi) jamais notre maison d'éditions n'aurait vu le jour.

Alors en plus devenir son éditeur, j'vous raconte pas l'kiff, comme ils disent maintenant ces jeunes cons.
Bon j'ferme la séquence émotion, et je vous en raconte un peu plus sur l'oeuvre de Maxime.

Et si DSK avait été tué dans une chambre d’hôtel ? Et si cet hôtel se trouvait en Belgique et non à New York ? Et si ce n’était pas le FBI qui enquêtait, mais Luc Mandoline, alias l’Embaumeur, le thanatopracteur préféré de ces dames ? Et si les pages de ce roman dégoulinaient de sueur, de sang et d’humour noir, vous le liriez, vous ? Oui ? Alors qu’est-ce que vous attendez ?
« En Belgique, il n’y a pas que les canaux que l’on retrouve pendus »



Et pendant que j'y suis, je vous rappelle que Maxime a écrit une nouvelle aussi dans le collectif des auteurs du noir 2013 : Santé !, une nouvelle sur et avec San-Antonio, édité chez l'Atelier Mosésu, deuxième couche dans le Kalbar...Pas la peine d'en dire plus sur ce livre, j'y ai déjà consacré un article .


Par contre, Maxime à participé aussi à un autre livre, l'Exquise Nouvelle, troisième édition : les aventures du concierge masqué, publié chez l'Exquise Édition.Dans ce livre on y retrouve aussi notre charmante directrice éditoriale Delphine.

 
"Pour finir la trilogie de l’Exquise Nouvelle, il nous fallait boucler une boucle entamée il y a deux ans. Mais attention, pas du bouclage à la sauvette ! Pas une saison 3 mesquine du bout du clavier. Non, du feu d’artifice, de l’apothéose carminaburanesque à la Robert Hossein !

Quelle plus belle symbolique, dès lors, que de concevoir une ultime saison reprenant ce qui avait fait le succès des deux premières ? Petit retour en arrière : été 2011, la toute première Exquise Nouvelle réactualisait le principe du cadavre exquis à la sauce Facebook. Bilan : une nouvelle complètement déjantée écrite à quatre-vingts mains et une gigantesque poilade. Un an plus tard, saison 2, à la mode oulipienne cette fois-ci, façonExercices de style du père Queneau : une même scène de départ imposée à tous les auteurs, et vogue la galère, chacun y va de son interprétation et de son univers.

Et la saison 3, alors ? Eh bien la saison 3 a réussi le défi de mixer le cadavre exquis et l’exercice de style ! Rien que ça ! Un thème imposé aux quarante-huit participants, en trois mots : Le Concierge Masqué ! Rien de plus. Ensuite, les participants se retrouvent répartis en seize trinômes, chaque membre écrivant successivement la tête, le corps et les pieds de la nouvelle. Un peu le principe des "Mix and Match", vous voyez ? Ces livres aux parties interchangeables.

Petit détail amusant : aucun auteur ne sait avec qui il a travaillé, ni ce qu’il est advenu de sa contribution. Silence radio complet des organisateurs. Comme depuis le début de l’exquise aventure, la philosophie ayant toujours été de mêler plumes confirmées avec duvets débutants, certains risquent de syncoper en découvrant de quel collègue ils ont pris la suite. Ou vice-versa.

Alors, prêts à entrer dans la farandole du Concierge Masqué ? Quelque chose nous dit qu’il n’en finit plus de grimper et descendre les escaliers pour remettre en ordre toutes les parties de ce gigantesque puzzle."



(1) HK si tu nous lis, tu dois vraiment l'avoir mauvaise, t'as joué, t'as perdu...

compteur pour blog