Soyez informé des mises à jour dans votre boite mail...

L'exquise Nouvelle

Pays

lundi 29 avril 2013

Gillio, ça vous dit quelque chose ?


  Crédit photo Delphine Clapiès

Mais si, réfléchissez un instant, un grand barbu cynique, bourré d’humour et de talent[1], le type qui a été notre branleur officiel, enfin, presque, il fut vice-président de l’assoce, un poste de branleur comme il se plaisait à le dire[2]
Max est membre de puis belle lurette des Amis de San-Antonio, c’est une chose, mais c’est aussi un auteur bourré de talent[3], et il y a bien longtemps que nous avons eu de ses nouvelles éditoriales, alors comme j’en ai quelques-unes, autant vous en faire profiter.
Maxime est à l’origine, avec son pote David Boidin, de l’aventure de l’Exquise Nouvelle [4]. Ȧ l’heure actuelle, ils en sont à la troisième mouture que l’on peut trouver ICI.
Le concept de celle-ci, c’est « MIX AND MATCH  CHAQUE NOUVELLE EST ÉCRITE PAR TROIS AUTEURS QUI NE CONNAISSENT PAS LES DEUX AUTRES. »
Les lecteurs découvrent qui a écrit avec qui, et ce, en même temps que les auteurs eux-mêmes... Étonnant non ?[5]
Et Max, ben il a co-écrit la nouvelle Paolo Begins, que vous pouvez lire , avec entre autres le grand Didier Daeninckx ! Si c’est pas la classe, ça…
Mais attendez, ce n’est pas fini, quand l’Grand il fait causer de lui, ce n’est pas à moitié !
Vous vous souvenez sûrement de la nouvelle qu’il a écrite il y a quelque temps pour le N° 44 du MSA : Il ouvrit la porte et entra. Cette nouvelle qu’à l’époque je n’avais pas aimée, m’en souviens bien, ben Max l’a retravaillée, tellement bien, que maintenant je l’adore, c’est pour vous dire. Eh bien vous allez pouvoir la retrouver dans Santé ! , le recueil du collectif des auteurs du noir, c’est l’une des seize nouvelles de ce livre, les droits d’auteur seront reversés à la Fondation maladies rares, et il est préfacé par Marina Carrère d’Encausse. Vous pouvez le commandez ICI.

Y en a un peu plus, j’vous le mets quand même ?
Certains d’entres vous on peut être déjà acheté et lu un opus de L’Embaumeur, ce Poulpe du funéraire créé par mézigue, bien sachez qu’avant 2014, Maxime sortira son épisode de Luc Mandoline , Anvers et damnation, et moi qui en tant qu’éditeur ai eu la primeur de lire le manuscrit, je ne peux vous dire qu’une chose : c’est bon, les filles, accrochez-vous à votre string, Gillio épile gratis !
De plus, je dois avouer que je suis enchanté, honoré, d’éditer mon pote, en un, parce que je suis fan de son œuvre, tout comme Delphine mon associée, mais aussi et surtout, parce que sans ses coups de main, de pouce, voire coups de pied au cul de temps à autres, ben l’Atelier Mosésu, il existerait pas. C’est Maxime qui m’a conseillé aidé, et surtout, lors de la première idée, m’a dit fonce, alors pour tout ça, vous n’imaginez pas le bonheur de l’éditer. Bon j’vais pas me pignoler non plus, faut pas déconner !
Mais entre deux séances d’écriture, le futur maire de Dunkerque[6], à tendance salafiste-mélanchoniste[7], s’occupe, il travaille toujours dans  sa société qu’il a fondée avec Benjamin Berdeaux et David Boidin, les eXquisMen, puis comme le garçon est un peu comme moi, qu’il déteste l’inactivité, il nous a rejoints avec Delphine et Sandrine  dans l’Atelier Mosésu !
Elle est pas belle la vie ?
Crédit photo : Delphine Clapiès




[1] Non, ce n’est pas mon pote, et ce n’est pas de la lèche !
[2] Il est des fois, où la franchise est telle que tu crois que c’est de la modestie, mais non, Max est un branleur.
[3] Ȧ ne pas confondre avec toi, qui n’es pas auteur, mais souvent bourré.
[4]  Fouille dans les archives, j’en ai déjà causé, y a du Max dedans, du Papet, du reptile et plein d’autres bons ingrédients…
[5] Pierre, je t’aime.
[6] Voir Concerto en lingots d’os de Claude Vasseur.
[7] Voir Harpicide de Michel Vigneron.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

compteur pour blog