Soyez informé des mises à jour dans votre boite mail...

L'exquise Nouvelle

Pays

mercredi 20 avril 2011

Autoportrait...

Ludovic Bertin, membre des amis de San-Antonio, nous a fait part sur le forum de la découverte d'un "nouveau" reportage , interview même de Frédéric DARD.
A mon humble connaissance ce reportage mis en ligne par le site de l'INA était inédit,enfin surement diffusé à l'époque, puis oublié...
Aujourd'hui exhumé, et il le méritait, je me suis régalé  à voir ces images et écouter la truculence, la verve, la franchise, toute l'amour et la gentillesse qui "sortent" de Frédéric...

J'ai donc pensé que cette vidéo avait sa place sur ce blog..
Venez chercher 21 minutes de bonheur...

Autoportrait de Frédéric DARD, interviewé par Pierre André BOUTANG, à son bureau dans sa maison suisse et dans les champs enneigés de son domaine.L'écrivain se livre avec lyrisme sur : son besoin viscéral d'écrire; le personnage de San Antonio qu'il a créé au début pour se nourrir lui et sa famille et auquel il s'identifie; l'obsession qu'il a de la mort ; sa rigueur devant sa machine à écrire; le succès de ses livres (un cinquantième de son pays le lit) ; sa révolte contre la sottise universelle; sa vie ordonnée, rempart contre la folie, avec sa femme et ses gosses ; son choix de vivre en Suisse, à la campagne, tout en restant tourné vers la France ; son amitié avec Robert HOSSEIN, illustrée par des images de la fête donnée à l'occasion de la 150ème de la pièce "Pas d'orchidée pour Miss Blandish", que Frédéric DARD a adaptée, et où l'on reconnaît Robert HOSSEIN, Candice PATOU, Frédéric DARD, Jean-Marie PROSLIER, Patrick PREJEAN...; sa passion pour la peinture, pour Magritte et pour toute l'oeuvre de Domenico Gnoli dont il possède de nombreuses toiles, sculptures et ouvrages.Frédéric DARD présente son domaine : une maison, une ferme de 1741 où il compte habiter une fois restaurée.De retour dans son bureau, il évoque ses influences : son admiration pour Céline (un choc pour lui) ; "Les Pieds Nickelés"; Albert Cohen, personnage époustouflant, l'auteur du plus beau livre jamais écrit : "Le livre de ma mère". Quant à lui, il prépare sa fin depuis 30 ans, conclut-il.

    

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

compteur pour blog