Soyez informé des mises à jour dans votre boite mail...

L'exquise Nouvelle

Pays

lundi 18 octobre 2010

Remets le chauffage, les gosses pèlent, ou comment chauffer l'église...

C'était samedi.
Samedi 16 octobre qu'avait lieu le concert de Gospel en l'église de Saint-Chef.
L'église était bondée, ce qui est plutôt rare de nos jours...
Et si l'on mate attentivement cette assistance, il me semble apercevoir notre Béru associatif !


D'ailleurs, mon petit doigt me dit (tu parles d'un petit doigts, essaye de te foutre Gégé de l'AG dans la zoreille quand ça te gratte, toi !) que pendant le buffet qui a suivi, le public a pu entendre Marc leur causer des chaussettes d'Alexandre-Benoit tombées dans la gamelle servie par Berthe...
Ce n'était peut être pas un auditoire voué à ce genre de lecture, mais l'interprétation de Marc fut très appréciée, alors comme le dit mon petit doigt (de 186cm /112 kg) : tu vois, San-Antonio est universel de cuisine...

L'ambiance a l'air enflammée, le chœur de la petite église de Saint -Chef est bien rempli...
Entre des auteur de talent cet été, puis un magnifique concert de gospel le week-end dernier, je me demande si la messe a quelques fois lieu ici?
Si c'est comme à Polastron...

Le concert s'est achevé par la lecture de la préface de "Ça sent le sapin", (notez bien que quand ça sent le sapin d'habitude dans une église, c'est rarement un concert...) par Gérard Reymond sur la musique de "Sometimes, I feel like fatherless child"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

compteur pour blog