Soyez informé des mises à jour dans votre boite mail...

L'exquise Nouvelle

Pays

dimanche 16 mai 2010

Guy Carlier "ici et maintenant"


Selon certaines indiscrétions, je savais que Guy Carlier avait décidé de frapper un grand coup pour cette première prestation sur scène. On m'avait dit que son spectacle est encore plus cher que le Ben Hur de Robert Hossein et encore plus con que Notre Dame de Paris. 
Des invités pourraient venir faire des surprises, il se pouvait notamment – sous réserves – que Patrick Fiori vienne dire quelque chose d’intelligent, c’est vous dire la surprise...
Francis Ford Coppola rêvait de mettre en scène ce spectacle. Au dernier moment, incapable de coordonner la scène où un hélicoptère en flammes s’écrase sur la Passerelle, il s’est désisté. François Rollin a relevé le défi et il avait soi-disant remplacé la scène de l’hélicoptère par la reconstitution grandeur nature de la bataille des Thermopyles, mais on apprend que non, en fin de compte, il a été décidé que Guy arriverait en triple saut périlleux sur scène sur une corde à linge tendue du balcon jusqu'au nez du Professeur Rollin, mais que nenni, encore un changement de dernière minute, la cascade sera plus dure, il marchera 8 mètres en ligne droite sans vaciller!


Le spectacle commence par du Carlier "de radio", quelques vannes bien senties, drôles, sarcastiques, ironiques...
Puis doucement, sans que l'on s'y attende, cela commence par deux trois blagues "culs" sur le clitoris souvent raté par les hommes, les éjaculateurs précoces, Guy rentre dans la poésie (même dans des souvenirs de branlettes de collégiens, il y arrive !!), la tendresse, toujours bien sûr avec son humour, mais il se livre à son public, ses problèmes de poids, les cliniques diététiques, et aussi ce type qui rêvait de devenir Miles Davis, mais qui joue de la trompette pour prévenir ses collègues SNCF, qui œuvrent sur la ligne, qu'un train arrive, je ne vous en dis pas plus sur le passage de ce train, je vous laisse découvrir par vous même, car si Monsieur Carlier passe par chez vous, n'hésitez surtout pas à aller le voir sur scène, vous passerez vraiment un agréable moment.
Sur scène on se rend compte que cet homme est plein de tendresse, d'amour, il communie avec son public.
J'ai même eu la joie, grâce à la gentillesse de Patrice Dard d'être présenté à Guy et de discuter un peu avec lui.
Excellente soirée, bonne note dans le Pariscope des Amis de San-Antonio.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

compteur pour blog