Soyez informé des mises à jour dans votre boite mail...

L'exquise Nouvelle

Pays

vendredi 18 juin 2010

AG 2010 le samedi après midi...

L'après-midi commence par le déjeuner...
Cela peut paraître bizarre, mais il en est ainsi, les cérémonies du matin ayant été assez longues, il est pratiquement 14 h 00 lorsque nous arrivons dans les hauteurs de Saint-Chef, à la Taverne Rustique, sous un magnifique soleil.

Pendant que les serveuses commencent à remplir les verres, Daniel Picouly prend le micro, et fait un discours hommage à Frédéric DARD

Je connais l'œuvre de Picouly, j'ai beaucoup apprécié Nec et Les larmes du chef, que je me suis d'ailleurs fait dédicacer sur place, par contre, je n'ai pas lu La Donzelle, livre en hommage et à la manière de San-Antonio.
Mais je dois avouer que je n'ai pas tout compris au discours de Monsieur Picouly, surtout à cette recherche du talent, de la graine, dans le caca de l'écrivain, comme il le dit lui-même, mais l'astre solaire chauffait déjà très fort, ceci explique peut-être cela, d'ailleurs, à voir la tête de certains, je ne suis pas le seul à être resté dans l'expectative...

Ce discours fut suivi d'un copieux et excellent repas, bien arrosé...

Puis après-midi libre, mais bon nombre d'entre nous sont descendus sur la place du village, où était organisée une pièce de théâtre en plein air, je ne ferai aucune remarque, n'ayant pas suivi. A côté, une bourse aux livres très intéressante, où chacun a pu faire des affaires, trouver l'édition rare qui lui manque, voire s'offrir une petite boîte de chocolats San-Antonio.

Mais surtout le clou du spectacle, était le salon "Sang pour Sang" polar organisé dans... l'église !
Fallait oser, toutes les salles municipales étant prises et Françoise Rullier-Theuret occupant la bibliothèque.
L'avantage de l'église, c'est qu'elle est fraîche...
Étaient présents à ce salon Alexis Aubenque, Ayerdhal, Gilles Caillot, Françoise Guerin, Hervé Jourdain,
Jack Chabout, Laurent Corre, Catherine Fradier, Philippe Georget, Stéphane Lefebvre, Jean-Yves Loude, Luciano Marrocu, Aurélien Molas, Jack Roubaud, et bien sur nos deux amis de San-Antonio : Pascal Candia et Maxime Gillio...

Après une halte bien méritée au bistrot de Saint-Chef, qui a vu son chiffre d'affaire exploser plus vite que ses fûts de bière, petit détour par la Maison du Patrimoine, qui consacre tout au long de l'année une exposition Frédéric DARD.

Une borne interactive a fait son apparition au milieu des livres, d'une expo de peinture, et surtout, d'une magnifique IBM.

Certains, par petits groupes, ont pris le chemin qui monte derrière l'église afin de se rendre dans le petit cimetière où repose depuis 10 ans maintenant Frédéric....
 Pour ne pas finir sur la photo d'une sépulture, je me pose une question, le village de Saint Chef et la ville de Bourgouin-Jailleu, rendent hommage à Frédéric un peu partout, la maison du patrimoine, les chocolats, un bistrot, une place de village

Mais juste à la sortie de l'église, la fontaine...
Elle rends hommage à Béru??

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

compteur pour blog